Le référencement naturel se divise en deux parties : le white hat et le black hat. Ils visent tous les deux à améliorer le positionnement d’un site auprès des moteurs de recherche. Cependant, contrairement au white hat, le black hat utilise des stratégies qui ne sont pas conformes aux règles imposées par les moteurs de recherche. De plus l’utilisation de ce type de SEO pour améliorer votre positionnement peut entraîner votre déclassement. En outre, outre les mauvaises techniques utilisées pour nuire au classement de votre site, il y a aussi les hackers qui tentent de vous voler vos données sur celui-ci. Alors, vous devez le sécuriser en utilisant le protocole HTTPS.

Les différentes techniques utilisées pour le black hat

Le Black hat utilise des méthodes de référencement naturel ou SEO non conformes aux règles des moteurs de recherche comme Google pour référencer un site web ou pour améliorer son positionnement dans les résultats de recherche. Ainsi, les techniques utilisées par le Black Hat SEO ne sont donc pas approuvées par Google. Mais quelles sont ces techniques ? Il s’agit entre autres des redirections d’URL trompeuses qui consistent à présenter des contenus différents auprès des internautes et des moteurs de recherche. Il y aussi le cloaking permettant de configurer un serveur web pour qu’il puisse présenter d’autres pages web. L’utilisation de texte caché en mettant des textes visibles par les moteurs de recherche et invisibles pour les internautes fait aussi partie de cette méthode. Les spammeurs utilisent également du content spinning ou la création de contenus automatisée et la négative SEO ou référencement négatif pour nuire au positionnement des autres sites. Comme technique de Black Hat, vous pouvez aussi trouver le spam referer visant à faire croire que votre site a reçu beaucoup de visiteurs venant d’un lien externe sur un autre site. Cela fera de la publicité à ce dernier. Certains spammeurs créent différents sites qui dirigent vers un autre site à promouvoir, celui-ci est appelé « money site ». Cette technique est donc nommée «linkwheel » et elle fait partie de celles non conformes aux règles des moteurs Google. En connaissant ces stratégies, vous serez donc plus vigilant lors du référencement de votre site.

Comment sécuriser votre site ?

La sécurité sur Internet est actuellement intéressante, car les espionnages et les usages abusifs des données se remarquent de plus en plus sur Internet. Ainsi, pour protéger vos données, celles de votre entreprise et toutes vos informations et pour sécuriser leurs transmissions, vous devez effectivement sécuriser votre site. Alors comment faire ? Vous pouvez utiliser le protocole HTTPS ou Hypertext Transport Protocol Secure. Il s’agit d’un protocole permettant de sécuriser les transmissions des données. Avec la version antérieure HTTP, votre site n’est plus sécurisé et vous risquez de vous faire voler vos données. Ces dernières risquent également d’être modifiées ou lues et les coordonnées bancaires fournies par vos clients sur votre site peuvent même être dérobées. Ainsi, avec la nouvelle version HTTPS, l’authentification des demandes seront assurée, vos données sont chiffrées et vos informations ne sont pas modifiables. Pourquoi utiliser ce protocole ? Ce dernier vous permet entre autres de protéger vos données ainsi que celles de vos clients et de vos partenaires, d’améliorer votre référencement sur Google ou encore de réduire les risques de vos de d’usage abusifs des données. Par ailleurs, concernant le passage au protocole sécurisé HTTPS, celui-ci ne s’avère pas être un grand investissement. Cette action sera considérée par Google comme un déplacement de site avec changement d’URL.

Scroll Up